Interview - Le Crystal Cube

produit(s)
produit(s)
Aller au contenu

Interview

Découvrir
Journaliste : ça me plait on est en local !
Cédric : oui et la main d 'oeuvre aussi, car il faut assembler le Crystal Cube, l'emballer, l'expédier, répondre aux questions, aider à l'installation ...
Journaliste : tout à l'heure je vous ai entendu parler d'un fonctionnement écologique du Crystal Cube, que vouliez vous dire ?
Cédric : en 2019, une entreprise m'en a acheté 13 d'un coup ! Ce qui l'avait décidé c'est qu'en 4 ans, l'économie d'énergie réalisée payerait les 13 Crystal Cube ! Je n'y avait pas pensé, mais comme le Crystal Cube est petit, il lui est interdit de trop chauffer. Et moins on chauffe, moins on consomme !
Journaliste : et le recyclage ?
Cédric : Les éléments du Crystal Cube sont facilement remplaçables et le temps passé à effectuer les réparations réduit au maximum. Le remettre en route reste donc peu couteux et en fin de vie nous avons un programme de reprise qui permet de recycler entièrement le Crystal Cube.
Journaliste : Parfait ! Et l'avenir du Crystal Cube vous le voyez comment ?
Cédric : une chose est sûre on ne va pas s'endormir sur nos lauriers. Les clients nous remontent des informations et nous utilisons aussi le Crystal Cube au travail et à la maison. Les améliorations sont en cours de tests. Mais comme nous sommes victimes de copies, vous comprendrez que je ne peux pas en dire plus
Journaliste : Je compend. pour terminer, parlez moi des symboles qui se cachent dans le Crystal Cube
Cédric : d'abord il y a le nombre d'or qui est le résultat d'une divison entre 2 mesures. Plus on s'en approche et plus c'est beau. On le retrouve en joaillerie, voitures très haut de gamme, architecture (monuments) et dans notre corps.
Ensuite il y a le chevron qui s'illumine lorsque le Crystal Cube démarre, hommage à cette invention d'il y a un siècle qui permis aux engrenages de faire moins de bruit de transmettre beaucoup plus de force.
Enfin le bleu et le mot Crystal qui font penser aux cristaux de l'univers de Superman, qui contiennent ... l'amour de sa planète et le savoir !
Journaliste : c'est sur cette note poétique, qu'on se dit à la prochaine ?
Cédric : avec plaisir, à la prochaine.




Interview réalisée pendant l'épidémie du Covid-19 pour un site français d'informations.
Journaliste : racontez moi, comment vous est venue l'idée du Crystal Cube
Cédric : Comme tous les techniciens informatiques, je réparais et je montais des ordinateurs-tours pour mes clients et je sentais, sans comprendre comment, qu'on pouvait faire mieux que ça. Comme j'ai baigné dans les Lego en étant petit, j'en ai créé plusieurs en Lego, avec le concours d'une carrière de Granit, quelques modèles avec cette pierre. On était sur de beaux objets mais pas très pratique à déplacer !
Puis les essais sur une plaque en métal, puis sur une plaque en plastique, puis j'en ai rajouté une dessus pour protéger l'électronique. Mais on restait sur des formats de grosse tour informatique, c'était vraiment pas terrible.
Journaliste : pas facile comme début ...
Cédric : Non mais il y a 2 américains, que je n'ai pas connu, mais dont les paroles raisonnent en moi. Martin Luther King pour :"I have a dream", "j'ai un rêve" et J.F. Kennedy "Nous avons choisi un objectif (ici d'aller sur La lune) non pas parce que c'est facile, mais justement parce que c'est difficile". Bon c'est vrai que dans leur contexte, l'un parlait de l'égalité des humains et l'autre de fabriquer des super missiles pour couper l'envie aux autres pays d'attaquer. Mais sorties de ce contexte ces 2 phrases m'ont porté et permis d'aller au bout de mon rêve, justement parce que c'est difficile !
Journaliste : le rêve c'est bien mais il ya la dure réalité ...
Cédric : En effet proposer un beau produit efficace, durable et pratique, c'est déjà bien.
Mais y ajouter le confort de l'utilisation, du suivi, l'entretien et prendre soin de la planète c'est mieux !
Il a donc fallut mettre en place un manuel d'utilisation, d'installation, de dépannage ainsi qu'une assistance à distance (le Crystal Cube est acheté en Europe, pour le moment) et un contrat d'entretien.
J'ai même affronté les "Financiers" pour qu'aucune concession ne soit faite sur la qualité de la prestation tout en réduisant au maximum les coûts !
Journaliste : j'ai lu sur le site lecrystalcube.com que vous faites du local, expliquez moi, le matériel informatique est bien fabriqué en Asie ?
Cédric : Eh oui, malheureusement et heureusement. J'explique.
Malheureusement car ça ne créé aucun emploi chez nous, du moins pour la partie électronique, mais l'Europe perçoit des taxes lors de l'importation et les pays de la TVA. Et heureusement car c'est une industrie et comme toutes les industries elle pollue (il y a pire) mais ailleurs, alors on est moins exigeants.
Journaliste : et les autres composants ?
Cédric : une partie des câbles et prises est issue du recyclage. Ils sont contrôlés, nettoyés et réutilisés.
Retourner au contenu